jeudi 26 février 2009

Meurtre dans ma cour!

Et bien... Je pense pouvoir dire sans me tromper que la dernière semaine n'était pas notre meilleur!!! La maison était un vrai petit paradis de microbes! Dimanche et lundi étaient les pires journées pour moi. Je faisais entre 39 et 40 degré Celsius, je toussais et je me mouchais comme un bon. Valérie était dans la même situation avec peut-être un peu moins de fièvre. D'habitude quand on est comme ça, on se couche dans le lit ou on s'écrase devant la télé et on bouge plus. Ben là on pouvait pas faire ça parce que le pire de la gang c'était Alexandre! Monsieur a décidé qui pognait une gastro, un rhume et une otite le tout avant d'avoir complètement terminé sa conjonctivite!! Il était pas beau a voir! Pendant une semaine il n'a rien gardé, ça sortait de tous bords tous côtés en vomit ou en diharré. Faque, il fallait ramasser tout ça et s'occuper de lui, faire à manger et faire la vaisselle et tout et tout malgré notre fièvre et tout le reste...pas facile et pas amusant! Il a perdu beaucoup de poids le petit Alexandre et on a fini par s'inquiéter pas mal et aller à l'hopital avec notre tout petit. Il l'on gardé sous observation pendant 24 heures et lui on prescrit des antibiotiques. Valérie et resté à coucher à l'hopital avec le petit. Maintenant il est de retour à la maison depuis 2 jours et en bien meilleur forme. Nous aussi ça s'améliore de jours en jours.

Avant que cette merveilleuse semaine débute, je m'apprêtais à écrire un post mais je n'ai pas vraiment eu le temps ou même l'envie. Alors, le voici!

Lundi le 16 février, moi et Valérie sommes allés nous promener à l'Île-Bizard dans l'espoir d'y observer la Chouette Rayée qui y a été vu récemment. Sans succès, malheureusement. Nous avons tout de même pu voir une douzaine de Jaseurs d'Amérique dans le stationnement. Mes premiers de l'année, j'ai été relativement surpris de les voir en plein coeur de l'hiver. Plus loin dans les sentiers se trouvait un pas pire prix de consolation : une cinquantaine de Jaseurs Boréal!
J'ai pu prendre mes premières photos de cette espèce.




La différence avec les Jaseurs d'Amérique est subtile mais bien là. Remarquez les plumes du dessous de la queue qui sont bourgognes chez le Jaseur Boréal, elles sont blanches chez son cousin d'Amérique. Les ailes sont aussi moins colorées chez ce dernier. Le Boréal n'est présent dans notre coin qu'en hiver alors que celui d'Amérique aime mieux la saison chaude quoique certains individus restent parfois un peu plus au froid.


2 jours plus tard soit mercredi le 18 février, je reviens de travailler et je stationne l'auto dans le "driveway" et qu'est-ce que je vois dans ma cour? Un Épervier qui se tient debout au milieu d'un tas de plumes entrain de manger son souper! Je cours en dedans chercher jumelles et appareil photo! J'ai pu l'observer manger presque tout son repas et l'identifier comme étant un Épervier brun! Ces oiseaux sont peureux habituellement et on ne peut pas les approcher mais celui-là n'était pas peureux du tout! Probablement parce qu'il voulait protéger son lunch. Pas sur à 100% de l'identification de la victime encore. Les photos semblent montrer un Moineau Domestique mais les plumes sur le sol semble indiquer un Junco ardoisé... Je vais demander à Mark mon pro des oiseaux d'essayer de l'identifier à partir des photos. Je penche plus pour le moineau parce que les juncos ont la queue blanche ce qui ne semble pas être le cas de notre cadavre d'après les photos.


Début du lunch, on voit bien qu'il s'agit d'un oiseau.


Cette photo est celle qui m'a permis de l'identifier comme un Épervier brun et non son cousin très semblable l'Épervier de Cooper. La queue qui fini carré comme si elle avait été coupé à la règle indique un Épervier brun.


L'Épervier de Cooper a la queue qui fini ronde comme le montre cette photo que j'ai aussi pris chez moi au début novembre.



De retour à notre Épervier brun a différent stage du repas









Et un petit vidéo en prime. Assez fier de ma shot. :)

video

dimanche 15 février 2009

Histoires de Hiboux

J'ai toute une histoire à vous compter! Une histoire de pêche version oiseaux! Ça c'est passé mardi le 3 février dernier alors que la petite famille se préparait pour le travail/garderie. Il était environ 6h10 du matin, donc il faisait encore totalement noir dehors, quand je suis sorti pour aller mettre le bac de recyclage au chemin. Arrivé à côté du bac je me lève la tête et je vois une grosse forme noire voler et atterrir sur une des 2 grosses épinettes qui sont tous juste chez le voisin!! Je rentre en courant à moitié hystérique et je crie presque à Valérie d'aller me chercher mes jumelles au plus vite!! (en lui expliquant tout de même sommairement la situation). Je retourne dehors et je pointe mes jumelles sur le dessus de l'épinette en question... IN-CROY-ABLE!!! Il y a un Grand-Duc d'Amérique en arrière de chez nous!! Je retourne dans la maison en courant cette fois complètement hystérique en criant à Valérie qu'il s'agit d'un Grand-Duc d'Amérique. On l'observe pendant une dizaine de minutes à l'aide d'une lampe de poche, en prenant soin de ne pas la pointer directement dans ces yeux puis, il s'envole. WOW!! J'ai été énervé toute la journée! Je vous mens pas, il était grand de même!! (s'imaginer ici une gars avec les mains écartées d'environ 2 pieds). Et je n'exagère pas, pour vrai un Grand-Duc adulte peut atteindre 2 pieds de haut! Ça a fait ma semaine cette petite rencontre là!!

Cette année, les Harfangs des Neiges sont plus abondants dans notre coin puisque la population de souris est basse plus au nord. C'est ainsi tout les quatres ans, la population de souris baisse et remonte sans cesse suivant un cycle de 4 ans. C'est cette même baisse de nourriture dans le nord qui fait que plusieurs Chouettes épervière (dont celle que j'ai photographié plus tôt cet hiver) viennent plus au Sud. Même chose pour les Chouettes laponnes et j'espère bien vous en présenter une d'ici la fin de l'hiver. Bref, tout ça pour dire qu'il y a un Harfang des neiges qui se tient à la hauteur de la sortie de Les Cèdres sur la 20 cet hiver. Je suis allé lui rendre une petite visite la semaine dernière alors qu'il était sur un poteau électrique sur le bord d'un stationnement désert. Le poteau cache une partie de l'oiseau mais la photo est quand même potable. J'aime bien le regard! :)

dimanche 1 février 2009

Nouvelle prouesse et nouveaux venus

Pas vraiment de temps pour sortir et aller faire de l'observation d'oiseaux mais heureusement, c'était occupé aux mangeoires en fin de semaine! Depuis la dernière fois, 2 nouvelles espèces se sont présentées aux mangeoires. J'ai d'ailleurs apporté une modification a mon set-up de mangeoires. J'ai remplacer une mangeoire en forme de "cabane" par une mangeoire de type plateau. Plusieurs espèces dont les juncos, les bruants et les Durbecs des sapins (qui j'espère vont venir manger les fruits rouges dans mes arbres) aiment mieux ce type de mangeoire. Je l'ai fait moi-même! Ok, je l'ai butché moi-même... :) Je vous l'ai dit plus tôt, j'ai pas beaucoup de temps dernièrement. :) Mes 2 nouvelles espèces sont le Tarin des Pins et le Sizerin Flammé. Voici quelques clichés de ces 2 nouveaux qui sont d'ailleurs toujours présents à mes mangeoires.Le Tarin des Pins est un petit oiseau fortement rayé avec le bec pointu et un peu de jaune dans le bout des ailes et dans la queue.



Le Sizerin Flammé est un oiseau aussi petit que le Tarin des Pins mais plus pâle avec le bec court et une calotte rouge.




Les mâles ont aussi la poitrine rosée.

Les 2 nouveaux venus en tête-à-tête.


La prochaine montre bien le niveau d'activité aux mangeoires dimanche. Les 2 de gauches sont des Sizerins Flammés, celui en haut à droite un Tarin des Pins et les 2 autres des Chardonnerets jaunes en plumage d'hiver.



J'ai mis des arachides dans mon nouveau plateau (ainsi que plusieurs autres graines différentes) et les Geais Bleus les ont trouvés!! Je me suis encore une fois amusé à les photographier. Je termine ce message avec quelques-unes de ces photos.